Aldebaran Robotics

Rédigé par retrodev | Classé dans : Produits

05
03 | 13

Aldebaran RoboticsAldebaran Robotics est une entreprise française spécialisée dans la robotique. Depuis octobre 2011, elle possède également Karotz, le successeur du Nabaztag, et tout l'héritage de Violet.

Robotique

En juillet 2005, Aldebaran Robotics est fondée par Bruno Maisonnier, un passionné de robotique et de science fiction. En janvier 2007, NAO, son premier projet, s'invite dans la presse française. Il s'agit d'un petit humanoïde principalement dédié à la recherche et à l'éducation.

En Août 2007, NAO est utilisé par la compétition de robotique RoboCup (détrônant Aibo, le chien robot de Sony). Fin 2008, ce sont les établissements de recherche qui bénéficient d'une version Academics de NAO. Depuis, de nouvelles phases de développement ont apportées de nombreuses innovations notamment au niveau des mains et de la reconnaissance vocale. En 2010, le robot est présenté à l'Exposition Universelle de Shanghai et, en 2012, il devient accessible au grand public (à plus de 15000€, tout de même).

NAONAO, 58cm pour 5kg, est un véritable concentré de technologies. Bardé de capteurs et basé sur un processeur Intel Atom, le robot est totalement autonome grâce à un système GNU/Linux. Il n'en est pas moins programmable sur toutes les plates-formes grâce à un environnement de développement graphique maison, Choregraph, ainsi qu'une série de bibliothèques et d'APIs Python, C++, Java...

NAO est employé dans la recherche en robotique, en automatique, en intelligence artificielle, mais aussi en sciences humaines, dans le cadre de travaux sur les émotions, l'autisme et la dépendance. Plus de 2000 exemplaires sont actuellement utilisés dans les universités des quatre coins du monde.

Karotz

Début octobre 2011, Aldebaran Robotics rachète la société Mindscape, placée en redressement judiciaire (deux ans après avoir racheté Violet NDLR). L'avenir de Karotz est donc assuré, et la communauté respire un peu.

Cependant les possesseur du Nabaztag, la première version du lapin intelligent, n'y gagnent rien. En effet, depuis juillet, le support a été abandonné et les serveurs arrêtés, déclenchant la grogne générale et plusieurs projets communautaires (voir l'article précédent). Mais en décembre, Aldebaran annonce la réouverture de nabaztag.com, avec un nouveau serveur faisant tourner OpenJabNab pour récusiter les Nabaztag tag les lapins de deuxième génération.

KarotzAujourd'hui, Karotz est toujours disponible à la vente, avec ses MiniKarotz/FlatNanoz (ex NanozTag, des petits lapins équipés d'une puce RFID permettant de déclencher des actions sur le Karotz) et son écosystème d'applications variées. Cependant, point de Mir:ror, et encore moins de Dal:Dal, ces produits semblent avoir disparu avec Violet. Mais, qui sait, un jour peut-être vont-il réapparaître.

Projets

Pour Aldebaran Robotics, en tout cas, les projets ne manquent pas. En 2011, après l'incident de la central nucléaire de Fukushima, l'entreprise se pencherait sur un robot conçu pour travailler dans des environnements dangereux. Début 2012, elle présente Roméo, un nouvel humanoïde (1m40, cette fois-ci), dédié à l'assistance aux personnes âgées ou en situation de dépendance.

En Juillet 2012, Aldebaran Robotics rachète Gostai. Cette société, également française, développe Jazz, un système de téléprésence mobile (un visiophone sur roulette ... en mieux), le système d'exploitation spécialisé Urbi, ainsi que Gostai Suite, une collection de logiciels liés à la robotique. Jean Christophe Baillie, le fondateur de Gostai, va gérer tout le développement logiciel chez Aldebaran.

Plein de choses intéressantes sont donc à prévoir dans un avenir proche !

Mots clés : aldebaran robotics, robot, nao, karotz 29 commentaire(s)